Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lyre isthme de la poésie

Lyre isthme de la poésie

Poésie Musique Horoscope Bach Tchaikovsky et autres Compositeurs

Publié le par Kyn Labour
Publié dans : #poésie, #musique, #baroque, #Bach, #Variations Goldberg, #variation, #fugato, #tierce, #quinte

Une variation en fugato ?

Lire la partition et s'imaginer regarder la mer : des arpèges brisés semblent prendre la forme de vagues cambrées déferlant sur le rivage.

De tierce en quinte, au creux puis à la crête... Les affres de l'amour vous plongent dans bien des états !

Tierce et quinte, ascendante puis descendante, une réponse à la passion ?

Puis dans un tourbillon de "Si Sol Ré" et "Ré Fa Si" se pressent les vagues et face à face les amants.

Quelques vagues pour imiter la fugue, quelques vagues où s'entrelacent les voix.

 

 

Vague…

 

 

La passion,

Une hypothèque

Si grotesque

Sur l'amour.

 

Vague

 

Dépression

En déferlante

Et larmoyante

Sur nos corps.

 

Vague

 

Variation,

Soulagement,

Honteusement

Sur nos âmes.

 

Vague

 

Dissipation...

 

Par amour...

 

         

 

 

Variatio 4 a 1 Clav

 

Une variation en fugato...

Voir les commentaires

Publié le par Kyn Labour
Publié dans : #horoscope, #musique, #poésie, #tchaikovsky, #saisons, #janvier

 

Point de boule de cristal. Dans les étoiles, la tête,

À votre thème astral, je songe. Un peu poète,

Quelques rimes pour mon horoscope bien musical !

                                         Kyn

 

La Terre

Au coin du feu.

« Ce lieu de douceur et de paix,
La nuit l’a vêtu de pénombre.
Le feu s’éteint dans la cheminée, 
La chandelle charbonne. »
Alexandre Pouchkine        

 

Le Capricorne

22 décembre - 19 janvier

 

Janvier, et regarder sa vie au travers la flamme,

Se cacher sous un manteau froid,

Ne point montrer les étincelles.

Tel le Capricorne, Grand Roi

En ce monde se comporte, tait son âme.

 

À l’abandon, point d’orgue. Suspends, silence,

Et prends ce temps de réflexion !

Ne rends point la douleur funeste.

Trêve en cet hiver. Les passions

Perdues reviendront. Fais preuve de patience.

 

 

La Vierge

23 août - 22 septembre

 

La Vierge appréciera la douceur

Que décrit Alexandre Pouchkine.

Quelques traités d’harmonie, d’amour

En famille. La Vierge héroïne

Du logis, ramènera vos heures

À la paix.

 

 

 

Le Taureau

20 avril - 20 mai

 

En revanche notre beau Taureau

Au coin du feu saura éveiller

Les passions. Pointées les nuits blanches

Seront. Il devra alors veiller

À ne pas surjouer les héros !

 

 

 

L'Air

 

Les Gémeaux

21 mai - 20 juin

 

Au rythme d’une valse sentimentale,

Les Gémeaux ne pourront plus faire cavalier

Seul ! Pensez à ces notes liées et alliées.

Écoutez votre partenaire idéal !

 

 

 

La Balance

23 septembre - 22 octobre

 

La Balance, avec charme, captive,

Pourtant un peu trop vindicative,

Elle se risque à bien des soupirs !

Plus de tendresse ! Évitez le pire !

 

 

 

Le Verseau

20 janvier - 18 février

 

Da Capo Al Coda, même si…

À la partition, il n’y figure !

Cher Verseau, il vous est offert

De revenir en arrière. Si

D’amour sont vos rêves. Les plus purs

Se réaliseront sans le fer

Croisé des épées !

 

 

L'Eau

 

Le Cancer

21 juin - 22 juillet

 

Le Concerto en Si bémol s’envole,

Et le Cancer, tôt, ce matin survole

Les mesures… Que de légèreté !

Soupçon de joie et note de gaieté !

Attention toutefois à ne pas vous disperser !

 

 

 

Le Scorpion

23 octobre - 21 novembre

 

Silence !

Scorpion inspire !

Vas-tu déclarer

Ta flamme, ton amour 

D’une phrase lyrique ?

Irrésistible musicien !

Silence !

 

 

 

Le Poisson

19 février - 20 mars

 

Les perles, noires, sont des joyaux

À ta portée mon si beau Poisson.

De leur Orient chatoie la passion,

Au Couchant, fidèles et loyaux

Ils te seront.

 

 

Le Feu

 

Le Bélier

21 mars - 19 avril

 

Aveuglé par les sentiments,

Idéalisant ses amants,

Le Bélier peu à peu s’égare.

Redescendez ici, sur terre !

Les dissonances, faites taire !

Et reprenez avec audace

Cette Polka !

 

 

 

Le Lion

23 juillet - 22 août

 

Lion ! La danse vous rend irrésistible !

Lion ! Dans votre vie nul contretemps !

Convaincant vous nous laissez sensibles

À vos charmes. L’animal excitant

Que vous êtes !

 

 

 

Le Sagittaire

22 novembre - 21 décembre

 

Un point d’arrêt pour la réflexion, 

Même si la musique vous semble

Entraînante. Une invitation 

Sagittaire, à ce qui vous ressemble :

À vous engager avec passion

In Fine.

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Kyn Labour
Publié dans : #poésie, #musique, #baroque, #Bach, #Variations Goldberg, #variation, #canon

Habile, Ingénieuse, TALENTUEUSE! est à l’image de cette troisième variation : un canon à l’unisson.

 

À deux ou plusieurs voix se jouent la musique, se chantent les vers et se vivent les émotions les unes après les autres. Un jeu d’imitation où le décalage produit, révèle toutes les possibilités contrapunctiques, de tercets aux rimes croisées et de sensations.

Une variation à deux voix, des sons à la même hauteur : « Si Do Ré Do Ré Mi… » Au bout d’un laps (intervalle) de temps s’achève cette première phrase, et donne l’opportunité à la seconde de l’imiter : « Si Do Ré Do Ré Mi… » Un écho, un appel à l’écriture ? À l’exaltation ?

Une troisième voix répond : « Si Do Ré Do Ré Mi… » : une histoire : réelle ou fiction ? À vous de le deviner !

Le canon à l’unisson peut paraître comme le quotidien répétitif de tant d’individus, pourtant il suscite en moi une vie pleine de fantaisie, une idée bizarre qui nous plongerait dans je ne sais quelle aventure ! 

Celle de trois lettres égarées : billet courtois et jeux d’esprit au chef d’entreprise, facture au notaire et l’inventaire de biens au tendre ! Une échappée belle à vélo pour réparer ces erreurs d’aiguillage. S’essouffler pour in fine ne pouvoir remonter le temps et en changer l’issu.

L’aventure c’est cette troisième variation, celle qui vous anime d’une sorte de puissance : la volonté de s’emparer du monde et gagner le cœur du bien-aimé. 

Un canon à l’unisson comme arme de conquête ! 

Habile

Ingénieuse

TALENTUEUSE !

 

 

Talentueuse !

 

À choisir

Entre la raison et le désir

D’être une grande joueuse.

 

À choisir

Entre l’ennui et le plaisir

D’être une grande joueuse.

 

À choisir,

De ne point être habile 

 

À choisir,

De ne point être ingénieuse 

 

À choisir,

Une rime à « Rendez-moi heureuse »,

 

TALENTUEUSE !

 

TALENTUEUSE !

 

TALENTUEUSE !

 

 

Variatio 3 a 1 clav.

Canone all'Unisuono

 

Habile, Ingénieuse, TALENTUEUSE !

Voir les commentaires

Publié le par Kyn Labour
Publié dans : #poésie, #musique, #baroque, #Bach, #Variations Goldberg, #variation, #contrepoint
Une variation indécente !

Une variation indécente !

 

Comment ?

 

Oui vous avez bien lu ! Cette variation, sur la partition est l’odeur de l’encre comme celle du plaisir sur le corps des amants enlacés ! 

Les trilles et changements de doigtés dans le dos ou Do, Si je laisse vibrer… Les cordes pincées…

Oh ! Que oui ! Des étreintes !

Que puis-je vous raconter à propos de toute cette indécence ? De l’essence de l’amour ou de quelques notes si noires ?

 

L’esprit de l’astronome comparerait la partition à une combinaison infinie de notes dans un espace fini ou limité, en quelque sorte, l’univers régi par tant de forces connues et méconnues.

 

Le professeur de solfège, écriture et composition profiterait peut-être de l’occasion pour expliquer le contrepoint. 

Une grammaire née de l’évolution de la musique monodique vers la musique polyphonique. 

À ses débuts chaque ligne mélodique se superposa avec rigueur « punctus contra punctum a morticulum », soit « point contre point » pour éviter toute dissonance : des unions de raison, sévères et pleine de rigueur ?

Puis les codes de l’amour changèrent : les courtisanes ouvrirent la voie : les relations consenties et de qualité, une certaine liberté sexuelle; un peu comme le contrepoint et ses lignes mélodiques plus « indépendantes », chacune l’égale de l’autre…

Quel Âge d’Or cette période s’étalant du XIV au XVIème siècle !

Enfin, si les accords du XVIIème siècle laissèrent entendre que le contrepoint expirait son dernier souffle, Jean-Sébastien Bach le défendit et en fit sa signature musicale :  l’union désirée de deux êtres, une combinaison d’apparence simple et pourtant complexe.

 

Enfin le poète offrirait ses vers, 

à rimes, rais, la lumière

à une partition.

 

 

 

Les sens indécents…

 

 

Si l'essence

Emmêle

Si les sens

Eveillent

L'indécence.

 

Sans dessus

Sans dessous

 

L'indécence

Démêle

L'un des sens

Réveille

Quintessence.

 

Au-dessus

Au-dessous.

 

 

Influence

Des voix

Affluence

Des huiles parfumées.

Obéissance

Aux regards enfumés

Connaissance

Des caresses

Puissance

Des goûts tanniques.

 

Les sens indécents.

 

Variation 2 à 1 clavier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une variation indécente !

Voir les commentaires

Publié le par Kyn Labour
Publié dans : #poésie, #musique, #baroque, #Bach, #Variations Goldberg, #variation

Sol #Fa Sol et je lis et lie Sol Ré Mi #Fa Sol La Si Do dièse...

Je joue avec entrain, j'écris pleine d'enthousiasme mes premières notes !

Ré #Do Ré et je lis et lie Ré La Si Do (évidemment dièse) Ré Mi #Fa Ré...

Je bats la mesure tout en jetant mes brouillons... Je les ramasse, les chiffonne, les déchire !

Je n'ai nulle idée de comment parler au musicien et à celui qui ne l'est pas, de cette variation !

Sol #Fa Sol... Qu'est ce que ce signe que l'on place avant la note mais que l'on prononce à la suite ?

Peut-être une femme qui vous fait tourner la tête ! Diantre ! je voulais dire Dièse : un petit baiser juste un demi-ton plus piquant, savoureux, coloré...

Puis les notes dégringolent et s'envolent... Toujours de la même manière... à quelques variations près selon l'interprète.

Si Ré Demi Soupir... Oui vous avez bien lu ! Je reprends à peine mon souffle pour vous entraîner dans mes écrits !

Des carnets… Des billets…

 

 

Des carnets pour la postérité…

Des carnets faisant fi de ma timidité !

Des carnets témoins de mon identité…

Des carnets,

Dans lesquels je couche mon invité.

 

Des billets au parfum d’ambiguïté…

Des billets tout en discontinuité,

Des billets courts, tout en exiguïté…

Des billets, 

Que lira mon amant

Avec une grande assiduité !

 

Ils seront variations, lectures chantées…

 

Des billets écrits par mémorisation…

Des billets reprenant les positions,

Des billets souvenirs de partitions…

Des billets,

Qu’oubliera mon amant

Sans hésitation !

 

Des carnets emplis d’émotion…

Des carnets témoins d’hésitations,

Des carnets sans déviation…

Des carnets.

J’y noterai toute ma dévotion !

 

Variations.

 

 

 

 

 

Variations 1 a 1 Clav.

Une variation pour quelques notes !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog