Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lyre isthme de la poésie

Lyre isthme de la poésie

Poésie Musique Horoscope Bach Tchaikovsky et autres Compositeurs

Publié le par Kyn Labour
Publié dans : #poème, #texte, #requiem, #psaume, #résilience, #hommage

 

 

 

SANS RÉSISTANCE

Sans résistance du profane au divin

Cent résistances à l'obscurantisme

SANS RÉSISTANCE

 

 

 

 

 

SANS RÉSISTANCE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                          à Ali.

 

1.

 

 

 

 

REQUIEM PASSIONNEL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2.

 

 

INTROÏT

 

 

 

« Requiem aeternam dona ei, Domine, et lux perpetua luceat ei. »

« Seigneur, donne-lui le repos éternel, et que la lumière perpétuelle luise pour lui. »

 

« Yigadal veyiqadash she’meh raba, be’alma di vera khirouteh… »

« Magnifié et sanctifié soit le grand Nom, dans le monde qu’Il a créé selon sa volonté… »

 

 

J’ai psalmodié le Qaddish Avelim

J’ai psalmodié les pensées chrétiennes

J’ai entendu les prières musulmanes.

 

Empreinte de chagrin, de colère,

À la douleur de tout mon être

J’ai refusé, je t’ai refusé, mon Hère

De partir, de me rendre, mon Être

La Shekhina.

La Shekhina,

Je t’en bénissais à chaque voyage,

Elle te protégeait pour me revenir.

Ma nuée de lumière, vers les rivages

Te guidait pour à nouveau nous unir.

 

Empreinte de chagrin, de rage

À la douleur de toute mon âme

J’ai fermé, je t’ai enfermé sans ménage

Psalmodié incantations et charmes

La Shekhina.

La Shekhina,

Je ne l’ai rappelée. Nuée sombre

Est devenue, balayant tout espoir,

Absorbant tout éclat, laissant l’ombre

Guider les orphelines dans le noir.

 

 

3.

 

 

KYRIE ELEISON

 

 

 

Kyrie eleison

Christe eleison

La douleur m’a faite « pauvre de Dieu »

 

Kyrie eleison

Christe eleison

Sera-t-il Seigneur miséricordieux ?

 

 

Kyrie eleison

Christe eleison.

Le chagrin nous est un air mélodieux.

 

 

 

Kyrie eleison

Christe eleison

La douleur m’a faite « pauvre de Dieu »

 

Kyrie eleison

Christe eleison

Sera-t-il Seigneur miséricordieux ?

 

 

Kyrie eleison

Christe eleison.

Le chagrin nous est un air mélodieux.

 

 

 

Kyrie eleison

Christe eleison

La douleur m’a faite « pauvre de Dieu »

 

Kyrie eleison

Christe eleison

Sera-t-il Seigneur miséricordieux ?

 

 

Kyrie eleison

Christe eleison.

Le chagrin nous est un air mélodieux.

 

 

 

4.

 

 

GRADUALE ET TRACTUS

 

 

 

« Requiem aeternam dona eis, Domine, et lux perpetua luceateis. In memoria aeterna erit justus : ab auditione mala non timebit »

 

« Donne-leur le repos éternel, Seigneur, et que la lumière éternelle s’illumine. Le juste restera dans un souvenir éternel, duquel il n’a pas à craindre une mauvaise réputation. »

 

Mes frères, laissez au monde des profanes,

Ce que son âme retenait.

Ô ! Mes frères, laissez la fleur qui se fane, 

Elle ne nous appartenait.

 

Mes frères, épargnez-lui la réprobation,

« Belle de nuit », il éclaira.

Mes frères, épargnez-lui l’abomination

Des ténèbres. Ressuscita.

 

Mes frères, laissez au monde des profanes,

Ce que son âme retenait.

Ô ! Mes frères, laissez la lumière diaphane,

Baigner vos prières égrenées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5.

 

 

DIES IRAE

 

 

 

« Dies Irae, Dies illa,

Solvet saeclum in favilla

Teste David cum sibyla ! »

 

« Jour de colère, ce jour-là,

Il réduira le monde en cendre,

David l’atteste, et la Sibylle ! »

 

Mes frères, vous, mes ennemis

Aujourd’hui. Laissons de côté

Toute cette haine. Amis

Redevenons. À mes côtés,

Oui, rangez-vous, pour affronter

L’unique : douleur ennemie.

 

Mes frères, les fils d’Abraham,

Acceptez qu’il soit la cendre,

Laissez s’élever, Elle, son âme,

Laissez l’enveloppe descendre.

Je ne pourrais les défendre

Du jour de colère, vos âmes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.

 

 

OFFERTORIUM

 

 

 

« Hostias et preces tibi, Domine, laudis offerimus. Tu suscipe pro animabus illis, quarum hodie memoriam facimus : Fac aes, Domine, de morte transire ad vitam, quam olim Abrahae promisisti et semini ejus. »

 

« Nous vous offrons, Seigneur, le sacrifice et les prières de notre louange : recevez-les pour ces âmes dont nous faisons mémoire aujourd’hui. Seigneur, faites-les passer de la mort à la vie, que vous avez promise jadis à Abraham et à sa postérité. »

 

J’inonderai la terre de mes larmes,

De ce chagrin, naîtra la sagesse.

Douleur ! Je ne prendrai point les armes !

De côté ma qualité de jugesse !

 

En sacrifice, je vous laisserai

Mon amour. À jamais le garderai

Derrière le voile de ma pensée.

De la vie à la mort il est passé.

 

J’inonderai la terre de louanges,

De cet éloge, naîtra l’Esprit Saint.

Je le laisserai me guider, l’Ange,

Lui, à la lumière de son dessein.

 

En sacrifice, je vous offrirai

Mon amour. À jamais l’écrirai

Dans la poussière. Suis-je insensée

De vouloir le ressusciter du passé ?

 

Oh Seigneur, reçois mon offrande !

Oh Seigneur entend ma prière !

 

 

 

 

 

7.

 

 

SANCTUS

 

 

 

« Sanctus, Sanctus, Sanctus, Dominus Deus Sabaoth ; pleni sunt coeli et terra gloria tua.

Hossana in excelsis.

Benedictus qui venit in nomine Domini.

Hosanna in excelsis. »

 

« Saint, Saint, Saint le Seigneur, dieu des Forces célestes. Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire. Hosanna au plus haut des cieux.

Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. Hosanna au plus haut des cieux. »

 

 

 

Ô Saint Seigneur, nos Corps se sont épris !

Ô Saint Seigneur, nos Corps obéissants,

Ô Saint Seigneur, reviennent les Âmes,

Ô Saint Seigneur, Essence, la Flamme !

 

Hosanna au-delà

Hosanna infini

 

Ô Saint Seigneur, et j’ai enfin appris,

Ô Saint Seigneur, de votre armée. Versant,

Ô Saint Seigneur, de votre armée, le Sang,

Ô Saint Seigneur, celui de nos origines.

 

Hosanna au-delà

Hosanna infini

 

Ô Saint Seigneur, je reconnais l’Esprit,

Ô Saint Seigneur, notre divin, l’Esprit.

Ô Saint Seigneur, vers toi, guide. Digne

Ô Saint Seigneur, résilience. Sanctus

 

Sanctus

Sanctus

Dominus

Deus Sabaoth.

 

 

 

8.

 

 

AGNUS DEI

 

 

 

« Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi, miserere nobis.

Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi, miserere nobis.

Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi, dona nobis pacem. »

 

« Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde, aie pitié de nous.

Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde, aie pitié de nous.

Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde, donne-nous la paix. »

 

 

 

À celui qui s’offrit en sacrifice

À celui qui embrassa pêcheurs

Et vertueux, j’accepte la mort

J’accepte ton repos, tes honneurs

 

À celui qui

 

 

À celui qui promit l’édifice

À celui qui reprit les doutes

Et les espoirs, je Leur bâtirai

Je bâtirai Leur église, Leur route

 

À celui qui

 

 

Pace

Salam

Shalom

 

 

À celui qui, cru en cette heure

À celui qui, m’intima l’amour

Et point la haine, j’accepte la vie

J’accepte de Leur porter secours

 

À celui qui

 

 

À celui qui m’aima, Commandeur !

À celui qui préféra la Mer

À la Terre, je me baigne, Ô,

Je me baigne de ta lumière.

 

 

 

9.

 

 

COMMUNIO

 

 

 

« Lux æterna luceat eis, Domine, cum sanctis tuis in æternum, quia pius es »

 

"Que la lumière éternelle luise pour eux, Seigneur, au milieu de tes Saints et à jamais, car tu es miséricordieux. »

 

 

Sur le parchemin, se lient le défunt et les bien-vivants

Tels nos écritures baignées d’une douce lumière.

Nos langues ne sont pas mortes : elles guident les suivants

Sur le chemin de la miséricorde. À la poussière

S’abandonner, et, communier comme le premier vivant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10.

 

 

ABSOUTE

 

 

 

« Libera me, Domine, de morte aeterna… »

 

« Délivre-moi, Seigneur, de la mort éternelle… »

 

 

Laissons aller l’homme au Divin

Gaies ses aurores

Ses heures passées

Entrelacés…

 

Laissons aller l’homme au Divin

Gaies ses aurores

Ses heures effacées

Et liées.

 

Laissons-le se délivrer

Des tristes crépuscules.

Les crépuscules

De la discorde.

 

Miséricorde

À nos pairs,

À nos pères.

 

Absolution.

 

 

« Domine, et lux perpertua luceat eis. Cum sanctis tuis in aeternam, quia es.»

« Que ta lumière éternelle luise pour eux, en compagnie de tes saints, durant l’éternité, parce que tu es bon. »

 

« Veyamlikh qoudsha berikh hou, b’malkhuteh viqareh. »

« Et le Saint, béni soit-t’Il, régnera dans Sa royauté et Sa splendeur. »

 

 

 Requiem 

11.

 

 

 

 

9.11

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12.

 

   

    9.11

 

 

 

    J’ai veillé, dans les ténèbres, ceux déjà morts et ceux à venir.

    J’ai, veille, l’âme, d’une nouvelle ère, à scintiller.

    J’éveillerai, le cor, lumière cuivrée à retenir…

    L’arme

 

    Abaddon.

 

    Je suis Abaddon

    J’abondais, noirceurs, ventres gonflés d’âmes à vomir.

    J’abonde, le monde de haine, à dominer.

    J’abonderai, rai de lumière pâle à revenir…

    L’arme

 

    Abaddon.

 

 

 

 

 

 

 

 

    Il est Abaddon,

 

13.

 

 

    L’ange aux yeux de pierre.

 

 

 

    Des armées de guerriers, il lèvera

    Cet ange aux yeux de pierre. Semblable

    À un vrai semblable. Appellera

    À remonter des abîmes insondables,

    Désarmer le genre humain. Anéantir,

    L’ange aux yeux de pierre. Impardonnable,

    Ordonnera tourmente. Aucun repentir

    Ne sera entendu. Impitoyables

    Des armes et des chants de destruction.

 

    Elle ne pourra se rendre

    Cœur sans rancœur

    Des armes, elle rend

    Désarmée, errant

    Entre deux mondes

    Elle ne pourra se rendre

    Cœur sans honneur.

 

    Des avoués d’un monde en déclin,

    Proches fidèles missionnaires de l’ange.

    Ils se rapprochent, démons orphelins,

    Ils éclaboussent de peur et dérangent.

    Désavoués, lancent dehors aiguillons,

    L’ange aux yeux de pierre. Le bel archange

    Vers une résignation. Réveillons !

    Les sonorités d’un plus bel effet ! Étrange…

    Des voix… Le silence. Apocalypse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14.

 

 

 

 

 

Les champs

Psaumes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15.

 

 

    Les champs

 

 

 

    Silence !

 

 

    Les chants de l’Apocalypse

    Se taisent

 

    Les champs s’étendent, les Maures

    S’apaisent

 

    Les chants de Lumière éclipsent

    Ils se taisent

 

    Les champs, mornes plaines de Morts

    Ils s’apaisent.

 

    Silence 

 

    L’Humanité est née

    Ainée

    De la suivante.

 

 

    Silence…

 

 

    Le souffle, une langue morte

    Heureuse, reprend son haleine

 

    Le souffle, une langue de terre

    Heureuse, l’accueille sans haine.

 

    Silence

 

    L’Humanité est née

    Puînée

    De la cédante.

 

 

16.

 

 

    Les chants

 

 

 

    Les chants

 

    Dans les champs, l’humanité

    Nouvelle se lève. Louanges,

    Remerciements. L’Absoluité

    De l’Unique, aussi étrange

    Soit-elle !

 

    Les chants

 

    Des voies : de la terre au divin,

    D’or au soleil, comme les blés.

    Grenat les rivières de vin ;

    Grâces louées des Assemblées,

    Soient-elles !

 

    Les chants

 

    Délivrés de leurs oppresseurs,

    Tous les esprits se souviennent :

    Pères, Mères, Frères et Sœurs

    Du livre des Psaumes. Le règne

    Soit-il !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17.

 

 

Psaumes

 

 

 

Alors pour les générations perdues,

Que les tambours, violes… Silence !

Que les cors aux chalumeaux… Silence !

Et pour les générations attendues

Résonnent

Raisonnent.

 

 

 

 

Psaume 120

 

7. « Je suis pour la paix ; mais dès que je parle, ils sont pour la guerre. »

 

 

 

Le livre des Psaumes

Sefer Tehilim

Kitab Al Mazamir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18.

 

 

 

 

CENT RÉSISTANCES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kyn Labour

 

Ali espérait qu'un jour les enfants pourraient entrer à nouveau en toute liberté dans les églises, synagogues et mosquées quelle que soit la filiation, l'appartenance religieuse...

Ali espérait qu'un jour les enfants pourraient tous ensemble écouter les histoires de Grand-Papa, Saba et Baba...

Il espérait également que les enfants chaparderaient les douceurs préparées par Nanie, Safta et Nana...

Il espérait tant... Lui qui avait réussi à mener au bout du monde, des hommes que tout opposait : la religion, l'éducation et parfois la guerre...

Il est parti en mer il y a si longtemps, là, où l'appartenance à une nation ne fait ni foi ni loi...

En son hommage...

 

"Il y a trois sortes d'hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer."

Aristote

 

Voir les commentaires

L'HOROSCOPE MUSICAL... TCHAÏKOVSKY...

Les Saisons de Piotr Ilitch Tchaïkovski m'ont inspirées l'an passé un horoscope perpétuel constitué de douze poèmes d'amour dont vous trouverez l'intégralité dans cet article.

Vous vous souviendrez alors de nos rendez-vous mensuels autour de la musique du compositeurs russe... D'entrevues autour des oeuvres d'Ethel Smyth, Jules Massenet... Vous vous souviendrez également de mes absences... Un manque d'inspiration ? Me suis-je lassée de votre compagnie ? Non... Un départ précipité m'a enlevée à vous. Je voyage... Là, où la musique parfois ne s'entend plus... Là, où les vers, de larmes salées prennent le goût... Parfois je m'accorde une escale nocturne, car ce périple est long. J'effleure les bords d'une feuille, je hume l'encre... Je vois... Des maux et des mots... Je vois également les joies futures, car les astres sont une manière de garder la foi, le cap vers cette nouvelle Terre... Celle qui marquera la fin de ce long périple !

Je me poserai... Nous reprendrons nos conversations, nos ballades musicales...

 

Dans l'attente, place à janvier, février... 

Musicalement vôtre,

Kyn.

 

 

 

*********************

Janvier

Au coin du feu

« Ce lieu de douceur et de paix,
La nuit l’a vêtu de pénombre.
Le feu s’éteint dans la cheminée,
La chandelle charbonne.

Alexandre Pouchkine

Le Capricorne

22 décembre - 19 janvier

 

 

Janvier, et regarder sa vie au travers la flamme,

Se cacher sous un manteau froid,

Ne point montrer les étincelles.

Tel le Capricorne, Grand Roi

En ce monde se comporte, tait son âme.

 

À l’abandon, point d’orgue. Suspends, silence,

Et prends ce temps de réflexion !

Ne rends point la douleur funeste.

Trêve en cet hiver. Les passions

Perdues reviendront. Fais preuve de patience.

 

 

 

*********************

Février

Le carnaval

 

Bientôt du fringant carnaval,
Le grand banquet va commencer.

Piotr Viazemski

Le Verseau

20 janvier - 18 février

 

Au diable les conventions sociales,

Ôte et jette masque, cher Verseau.

Elles ne sont que des marques de sots,

La vie n'est qu'un simple choix. Carnaval ?

 

Piqué !

Vivace !

 

Alors impose-toi à tes rivaux,

Affirme ta liberté. Mascarade ?

Leur jeu est fort dangereux. Parade !

Confronte tes peurs en un écheveau.

 

 

 

*********************

Mars

Le chant de l'alouette

 

Ne contemple pas la route tristement,
Ne te hâte point de suivre la troïka.
La mélancolie dans ton cœur tapie,
Impose-lui le silence à jamais.

Le poisson

19 février - 20 mars

 

En réponse à l'appel, celui d'un nouvel ère,

Poisson remonte des fonds sombres de l'hiver,

 

À la surface prendra fin ta longue quête :

Celle du bonheur. L'oiseau sera ta conquête.

 

Ne laisse lire ton âme par les limnades,

Elles te désarmeraient. Alors la noyade,

 

Elle seule, te sauverait des désillusions.

Nage, ondule vers l'Azur, prends la décision

De vivre pleinement l'union de l'Eau et l'Air.

 

Un accord parfait.

Un parfait accord.

 

 

 

*********************

Avril

Perce-neige

Tout bleu, tout pur, le perce-neige.
Autour, finement ajourée, la dernière neige.
Dernières larmes sur les peines passées
Et premiers rêves d’une félicitée.

Apollo Maïkov

Le Bélier

21 mars - 19 avril

 

Bélier du mois d'avril, ouvre la Terre

Con Bravura ! Creuse-la ! Piu moto !

Et de ses entrailles, laisse renaître

Tes ambitions endormies. Du blanc

Au rouge passionnel, vis tes amours.

Attachement, liberté ? Accablant !

Tu seras tiraillé de tout ton être.

Entre A Piacere et Ritenuto

Bélier du mois d'avril, perce le mystère...

 

 

 

*********************

Mai

Les nuits de mai

Quelle nuit ! Partout quelle tendresse !
Soit remercié, cher pays boréal !
Du royaume des glaces.
Des bourrasques, des neiges,
Si frais, si pur, ton mois de mai s’envole.

Afanassi Fet

Le taureau

20 avril - 20 mai

 

Vient au monde au mois de mai, printemps avancé,

L'Animal viril, le Taureau personnifié.

Avec force, il les prend, les laisse terrifiées

Ces jeunes jouvencelles. Non ! Taureau Insensé !

 

Ritenuto

 

Prends tout ton temps, laisse ton agressivité,

Offre tel l'amant de la carte du tendre,

Lentement ton amour, odeur de musc, cendre,

Emplis la nature de ta fécondité.

 

Écoute la douceur des nuits de mai.

 

 

 

*********************

Juin

Barcarolle

Nous rejoignons la côte
Où les ondes câlineront nos pieds.
Les étoiles, par une tristesse secrète,
Brillent sur nous.

Alexeï Pletcheiev

Les Gémeaux

21 mai - 20 juin

 

 

Vogue,

Voguez au rythme d'une barcarolle.

Offre à l'amant de la carte de Tendre,

Lentement ton amour. Odeur de musc, cendre.

Offrez l'amant de la carte de Tendre,

Lentement votre amour. Odeur de musc, cendre.

Des fumerolles...

Vertige

 

Gémeau

Gémeaux.

 

Glisse,

Glissez sur l'eau vers des rivages.

Éprouve l'amant, la joie et l'amertume,

Tes cartes qui sont aux cieux, les écumes.

Éprouvez l'amant, la joie et l'amertume,

Vos cartes qui sont aux cieux, les écumes.

Des ancrages ?

Symboles...

 

L'isthme

du Romantisme.

 

 

 

*********************

Juillet

Chant du faucheur

 

Épaule, détends-toi,
Prends ton élan, ô bras !
Souffle-moi au visage,
Toi, le vent du midi !

Alexeï Koltsov

Le Cancer

21 juin - 22 juillet

 

Sur les plaines, à foison, se dorent les blés.

La belle récolte au persévérant s'annonce !

À ta loyauté ! Nul ne peut une semonce

Te faire. Non ! Ni la malchance t'accabler !

Alors de ta voix de ténor, baryton, basse,

Fauche l'air, et, insuffle-lui la nouveauté.

Écoute ! Retourne-toi ! Fais volte-face

Cancer ! La chance, la vie sont de ton côté ! 

Chante !

 

 

 

*********************

Août

La moisson

Par famille entière
On mène la moisson,
Fauchant à la racine
Les grands épis de seigle !
En meules bien épaisses,
On rassemble les gerbes
Toute la nuit grince
Le refrain des charrettes.

Alexeï Koltsov

Le lion

23 juillet - 22 août

 

Le ciel d'été est un grand brasier !

Le Lion ne peut plus faire abstraction

De ses désirs et ses ambitions.

Le Lion doit enfin se rassasier !

 

La vie ? Musique ou rhétorique ?

 

L'avenir ? Tout en résolution...

Transformer le présent dissonant

En un avenir, ô, consonant !

Et n'accepte aucune condition !

 

Lion !

 

Aime librement !

 

 

 

*********************

Septembre

La chasse

 

C’est l’heure ! Les trompettes sonnent !
Les piqueurs en habit de chasse dès l’aube sont à cheval ;
Les lévriers en laisse sautent.

Alexandre Pouchkine

La Vierge

23 août - 22 septembre

 

Aimerait, la Vierge nourricière,

Battre quelques mesures, surprendre

Par sa fuite. À la Terre rendre

Les épis. Et, la Vierge justicière

Ne point se laisser séduire, abuser.

Être, celle de tous, la plus rusée,

L'inattendue ! La Vierge coutumière

Des bois, s'évader : Diane Chasseresse,

Le bonheur attraper avec adresse,

Et le répandre telle la lumière.

 

Les cors appellent

Les trois vierges,

Tapies en silence.

En résonance,

Les trois vierges

Battent le rappel.

 

 

 

*********************

Octobre

Chant d'automne

« C’est l’automne, notre pauvre jardin s’effeuille,
Les feuilles jaunies volent dans le vent…

Alexis Konstantinovitch

La Balance

23 septembre - 22 octobre

 

Une invitation au voyage,

À la lisière des brumes matinales.

Efface la nuit de ton visage,

Effeuille-toi de l'été. Les peurs automnales

Se jouent des notes de passage.

Affronte, par une partition virginale,

Tes blessures passées. Fait usage

Balance, avant le long sommeil hivernal,

De mon précieux et dernier présage.

 

 

 

*********************

Novembre

Troïka

Ne contemple pas la route tristement,
Ne te hâte point de suivre la troïka.
La mélancolie dans ton cœur tapie,
Impose-lui le silence à jamais.

Nikolaï Nekrassov

Le Scorpion

23 octobre - 21 novembre

 

Scorpion

 

Sur le fleuve gelé, tu contemples

L'amour s'en aller et s'en revenir.

Fuis-la ! La jalousie, pour retenir

Celui, celle...

 

Que tu désires. Et dans ce temple,

Là-bas, offre ton âme passionnée.

Magnétisme, érotisme, impressionner

Celui, celle...

Que sur un fleuve gelé, tu conquis...

 

L'amour est un fleuve gelé sous lequel s'écoulent

Quelques arpèges...

Et parfois, un fleuve gelé sur lequel tu te poses en accord.

 

 

 

*********************

Décembre

Noël

La veille de Noël, des jeunes filles lisaient l’avenir.
Elles retiraient leurs souliers et les jetaient dehors !

Vassili Joukouski

Le Sagittaire

22 novembre - 21 décembre

 

Aujourd'hui, à un peu plus d'un centenaire,

Après quelques rythmes libres ou binaires

Plantez comme vos sabots, Sagittaires,

Un décor de fête ! Coeurs solitaires ?

Prenez confiance ! Et ne point taire

Votre expérience de la vie, si arbitraire.

Votre semaine si riche, les célibataires

Montrez-vous digne de votre astre Jupiter !

 

 

 

 

Voir les commentaires

L'HOROSCOPE MUSICAL... TCHAÏKOVSKY...

Point de boule de cristal. Dans les étoiles, la tête,

À votre thème astral, je songe. Un peu poète,

Quelques rimes pour mon horoscope bien musical !

                                         Kyn

L'Air

« C’est l’automne, notre pauvre jardin s’effeuille,
Les feuilles jaunies volent dans le vent…

Alexis Konstantinovitch Tolstoï

Septembre... Chant d'automne...

La Balance

23 septembre - 22 octobre

 

Une invitation au voyage,

À la lisière des brumes matinales.

Efface la nuit de ton visage,

Effeuille-toi de l'été. Les peurs automnales

Se jouent des notes de passage.

Affronte, par une partition virginale,

Tes blessures passées. Fait usage

Balance, avant le long sommeil hivernal,

De mon précieux et dernier présage.

 


 

 

Le Verseau

20 janvier - 18 février

 

Des notes sans paroles,

Andantino doloroso :

La musique d'Éole

Souffle, ici, dans les roseaux.

 

S'animent les sagnes,

À l'image de vos désirs :

Étendus, ils gagnent,

Puis se courbent pour le plaisir.

 

Verseau

Les marais humides

(Ne soyez pas timide)

S'offrent à vous.

 

 

 

Les Gémeaux

21 mai - 20 juin

 

 

L'art de la séduction :

Laisser les émotions

Par quelques syncopes

Vous submerger, Gémeaux.

Ressentir tous les mots...

Ceux qui en disent long...

Épuiser le temps... L'on,

Par quelques syncopes,

Revoit ses positions :

L'art de la séduction.

 

 



- - - - - - -

L'Eau

Épaule, détends-toi,
Prends ton élan, ô bras !
Souffle-moi au visage,
Toi, le vent du midi !

Alexeï Koltsov

Juillet... Chant du faucheur...

 

Le Cancer

21 juin - 22 juillet

 

Sur les plaines, à foison, se dorent les blés.

La belle récolte au persévérant s'annonce !

À ta loyauté ! Nul ne peut une semonce

Te faire. Non ! Ni la malchance t'accabler !

Alors de ta voix de ténor, baryton, basse,

Fauche l'air, et, insuffle-lui la nouveauté.

Écoute ! Retourne-toi ! Fais volte-face

Cancer ! La chance, la vie sont de ton côté ! 

Chante !

 

 

 

Le Scorpion

23 octobre - 21 novembre

 

 

Scorpions

 

Ils s'étendent au Sol

Ils ont trouvé la Clef

"Mi Sol Mi" , "Mi Sol Si"

Ils rient de facéties.

 

Ils s'étendent au Sol

Les bottes sont cerclées :

Nature généreuse

Une récolte heureuse.

 

Ils s'étendent au Sol

Ils ont trouvé la Clef

De l'infini bonheur

Faire tous les honneurs

 

Aux êtres aimés...

 

 

 

Le poisson

19 février - 20 mars

 

 

Allègrement

Modérément

 

Inspiration

Libération

 

Profitez Poisson

Des belles moissons

 

Pour resserrer

Pour éclairer

 

Les liens... Amour

L'horizon... Sourd

 

Soyez aux uns

Patient, aux autres :

Entendu.

 


 

- - - - - - -

Le Feu

Par famille entière
On mène la moisson,
Fauchant à la racine
Les grands épis de seigle !
En meules bien épaisses,
On rassemble les gerbes
Toute la nuit grince
Le refrain des charrettes.

Alexeï Koltsov

Août... La moisson...

 

Le lion

23 juillet - 22 août

 

Le ciel d'été est un grand brasier !

Le Lion ne peut plus faire abstraction

De ses désirs et ses ambitions.

Le Lion doit enfin se rassasier !

 

La vie ? Musique ou rhétorique ?

 

L'avenir ? Tout en résolution...

Transformer le présent dissonant

En un avenir, ô, consonant !

Et n'accepte aucune condition !

 

Lion !

 

Aime librement !

 

 

 

 

Le Sagittaire

22 novembre - 21 décembre

 

Des notes les plus graves à celles

Des plus aiguës : aspirer à un tout

Autre avenir. Alors lâcher-tout.

Claquer des accords. Des étincelles !

 

Pour être le Sagittaire

Pour être le signataire

De votre propre vie !

 

 

 

Le Bélier

21 mars - 19 avril

 

Bélier,

 

Sur des coups de tête

Agir; abandonner

Les règles. Crayonner

Barrer les en-têtes

D'altérations accidentelles :

Chances de joies éventuelles.

 

Vous voilà résolu !

Avec insolence

Ô, rage et violence

Le bonheur absolu

 

Vous emparer.

 

 

 

- - - - - - -

La Terre

C’est l’heure ! Les trompettes sonnent !
Les piqueurs en habit de chasse dès l’aube sont à cheval ;
Les lévriers en laisse sautent.

Alexandre Pouchkine

Septembre... La chasse....

 

 

La Vierge

23 août - 22 septembre

 

Aimerait, la Vierge nourricière,

Battre quelques mesures, surprendre

Par sa fuite. À la Terre rendre

Les épis. Et, la Vierge justicière

Ne point se laisser séduire, abuser.

Être, celle de tous, la plus rusée,

L'inattendue ! La Vierge coutumière

Des bois, s'évader : Diane Chasseresse,

Le bonheur attraper avec adresse,

Et le répandre telle la lumière.

 

Les cors appellent

Les trois vierges,

Tapies en silence.

En résonance,

Les trois vierges

Battent le rappel.

 

 

 

Le taureau

20 avril - 20 mai

 

Taureau !

 

Du calme !

Du calme !

 

La chasse est ouverte

Tous les sens en alerte.

 

Du clame !

Du calme !

 

Le rythme, des croches,

Les coeurs sont si proches.

 

Du calme !

Du calme !

 

La chasse amoureuse

Sera généreuse.

 

Chut !

 

Allez au vent !

Et de bon temps

Ira le désir.

 

 


Le Capricorne

22 décembre - 19 janvier

 

Notes piquées, notes de jalousie,

Laissez donc de côté les suspicions !

Ma foi, avec quelques ponctuations

Vous retrouveriez votre assurance.

Il n'existe point de concurrence

À l'amour ! Souriez à la fantaisie

Du moment !

Beau Capricorne !

 

 

 

- - - - - - -

Voir les commentaires

Publié le par Kyn Labour
Publié dans : #horoscope, #juin, #gémeaux, #musique, #tchaikovsky, #saisons
L'HOROSCOPE MUSICAL... TCHAÏKOVSKY...

Point de boule de cristal. Dans les étoiles, la tête,

À votre thème astral, je songe. Un peu poète,

Quelques rimes pour mon horoscope bien musical !

                                         Kyn

L'Air

Nous rejoignons la côte
Où les ondes câlineront nos pieds.
Les étoiles, par une tristesse secrète,
Brillent sur nous.

Alexeï Pletcheiev

 

Les Gémeaux

21 mai - 20 juin

 

 

Vogue,

Voguez au rythme d'une barcarolle.

Offre à l'amant de la carte de Tendre,

Lentement ton amour. Odeur de musc, cendre.

Offrez l'amant de la carte de Tendre,

Lentement votre amour. Odeur de musc, cendre.

Des fumerolles...

Vertige

 

Gémeau

Gémeaux.

 

Glisse,

Glissez sur l'eau vers des rivages.

Éprouve l'amant, la joie et l'amertume,

Tes cartes qui sont aux cieux, les écumes.

Éprouvez l'amant, la joie et l'amertume,

Vos cartes qui sont aux cieux, les écumes.

Des ancrages ?

Symboles...

 

L'isthme

du Romantisme.

 

 

 

Le Verseau

20 janvier - 18 février

 

Et Andante caresse la surface,

Une barque. Avec délicatesse

Cantabile, une voix enlace

Les amants, douce, elle les berce.

 

Galantes d'un jour

Galants de toujours.

 

Et puis chavire...

Cela est à ravir...

 

Le rythme s'accélère,

La passion est dans l'air

 

Verseau !

 

 

 


La Balance

23 septembre - 22 octobre

 

Poco Più Forte

Petit à petit

De plus en plus fort.

 

Comme si votre existence

 

Désirait flirter,

Serait d'un appétit

Ô, enfin en accord,

 

Avec ma chère Balance

 

Votre émotivité

Et sensualité

Poco Più Forte.

 


 

- - - - - - -

L'Eau

La Belle au bois dormant Op.66. Acte I. Valse.

Le poisson

19 février - 20 mars

 

Vous aimeriez que le Tempo de votre vie

S'accélère, pourtant, encore vos pensées

S'emmèlent... Vos idées paraissent insensées.

Je vous suggère d'apprendre la patience,

De sentir l'air, de prendre pleine conscience

Des choses. Et vos désirs seront assouvis,

Poisson.

 

 

 

 

Le Cancer

21 juin - 22 juillet

 

La lutte entre le bien et le mal,

Ce vent qui souffle le chaud et le froid...

S'achève, cesse.

Une princesse

Se réveille, et enfin, l'animal

En elle, bondit. Il est adroit,

Ô ! Suis sa trace,

Entends la Valse.

 

Cancer

La vie, se danse,

Est insouciance !

 

 

 

 

Le Scorpion

23 octobre - 21 novembre

 

Il est le ballet le plus long 

Du Compositeur.

Il est le ballet le plus court

Du bien beau flatteur.

Le Scorpion.

Soudain les Cuivres et Violons

Du Compositeur

Attaquent : une chasse à courre

Du bien beau flatteur.

 

Elle s'est hâtée,

L'assistance

Sans

Résistance

Sang

De la prise

Si exquise.

 

 


 

- - - - - - -

Le Feu

Album pour enfants Op.39. Chanson napolitaine. Tchaïkovsky.

Le Bélier

21 mars - 19 avril

 

Pourrions-nous, nous entretenir

De vos souhaits, de l'avenir ?

Vous me parliez de changements,

Je les comprends; d'engagements

Aussi... Et autres réflexions.

Ô Bélier, j'ai la conviction

Que dès aujourd'hui, les astres,

Oui, sont des plus enthousiastes

Pour vous offrir

Tous vos désirs

D'un commun Accord !

 

 

 

 

Le lion

23 juillet - 22 août

 

Staccato

Les notes sont piquées et détachées

Staccato

Vous, le Lion passionné, volontaire,

Staccato

En couple, ou, grand célibataire

Staccato

Avez choisi de vous amouracher,

Staccato

D'illuminer de joie le quotidien,

Staccato

Et de sourire à tous ces petits riens...

 

 

 

 

Le Sagittaire

22 novembre - 21 décembre

 

Piano Grazioso

Doucement et avec grâce

Piano Grazioso

 

Délicatement

Étonnement

Enchantement

 

Sagittaire

 

Vous rayonnez

Déraisonnez

Impressionnez

 

Sagittaire

 

Brille le soleil

À votre réveil

Vous trouverez

Le bonheur

À la bonne heure !

 

 

 

 

- - - - - - -

La Terre

Symphonie N°3 Op.29. 2ème Mouvement. Alla Tedesca.

Le taureau

20 avril - 20 mai

 

Une Symphonie en cinq mouvements,

Pourquoi pas quatre ? Comme toutes !

Et ces jours de désappointement,

Pourquoi ? Ce ne sont que quelques gouttes !

Des ondées, de la pluie !

Ouvrez un parapluie !

Toujours, après ce mauvais moment,

Revient à toi, la bonne fortune.

Taureau, cesse ton apitoiement !

Oublie tout ce qui t'importune !

 

 

 

La Vierge

23 août - 22 septembre

 

Qui n'a pas connu d'histoire

D'amour qui tourne et... Et tourne...

Ô ! Allez prenez mon mouchoir,

Je vois que cela vous retourne !

 

Vous voilà déstabilisée

Belle Vierge, et si, épuisée !

 

Laissez

Passer

 

Le souffle des Cuivres, des Bois

Les trombones et hautbois

 

L'impolitesse

L'indélicatesse

 

Chasseront

 

Souriez

Et riez !

 

 

 

Le Capricorne

22 décembre - 19 janvier

 

Il faut être audacieux !

Il faut être ambitieux !

Pour faire d'une vie

Sa grande symphonie !

La première en forme

De Valse. Réforme ?

Non ! Juste que l'amour,

Qu'une pointe d'humour

Vous donne des ailes

Capricorne !

 

 

 

 

- - - - - - -

Voir les commentaires

Publié le par Kyn Labour
Publié dans : #horoscope, #taureau, #poésie, #musique, #massenet, #mai
L'HOROSCOPE MUSICAL... Jules Massenet...

 

Point de boule de cristal. Dans les étoiles, la tête,

À votre thème astral, je songe. Un peu poète,

Quelques rimes pour mon horoscope bien musical !

                                         Kyn

 

La Terre

Le Cid. Acte II. Musique de ballet. Jules Massenet

Le taureau

20 avril - 20 mai

 

Si Vénus est arrivée sur la scène

De votre ciel astral

De façon théâtral.

 

Si Vénus vous invite à la danse,

À ce rythme animé,

Taureau, vous adorez !

 

C'est pour... Vous laissez tenter : le bonheur

N'attend pas. L'occasion

D'aimer non plus. Vision...

 

 

 

La Vierge

23 août - 22 septembre

 

Là, dans les mains des percussionnistes, Castagnettes, triangle et tambours

Donnent le pas, le déhanché. Vierge,

Exaltée, vous avancez sans détour,

Sans passe-passe d'illusionniste.

 

Dansez votre déclaration...

 

 

 

Le Capricorne

22 décembre - 19 janvier

 

Goûter au plaisir des intrigues

(Douceurs sucrées, piquantes) qu'offre

l'Opéra français. Ô ! Rodrigue,

Amant, prétendant. Quel choix s'offre

À toi ? Je ne sais... Des sentiments

Sincères... Hum... Le dénouement

Attendra mon beau Capricorne !

Goûter aux plaisirs : Castillane,

Andalouse, Aragonaise.

Danser l'Aubade, Catalane,

Madrilène et Navarraise.

 

 

 

- - - - - - -

L'Air

Mélodies. Je t'aime. Jules Massenet. Rima Tawil accompagnée de Jeff Cohen

Le Verseau

20 janvier - 18 février

 

Des accords ou désaccords ?

"Sol Do Mi" ou "Do Mi Sol" ?

Avez-vous une prédilection ?

Les éclats ou le contrôle ?

Et la boîte de Pandore,

 

La garder fermée, l'ouvrir ?

Et tous les maux ? En souffrir ?

C'est difficile Verseau !

De choisir recto-verso,

 

Oui ! Entre raison et sentiment !

 

 

 

 

Les Gémeaux

21 mai - 20 juin

 

Il n'est guère possible parfois

De s'évader de ce quotidien.

Pourtant, il faut d'extraordinaires

Moments vous offrir, Gémeaux. Très loin

Partir, pour mieux crier vos cent fois

"Je t'aime"

 

Toujours soutenu

Sempre sostenuto

 

Ô ! Il n'est guère convenable

M'a t'on dit, là-bas sur des rivages,

De vivre et mourir d'inoubliables

Baisers. Et, hurler ces sauvages

"Je t'aime"

 

Toujours soutenu

Sempre sostenuto.

 

 

 

La Balance

23 septembre - 22 octobre

 

De longues phrases expressives

Subliment la voix. Suggestives

Sont les intonations, Balance,

Que tu prends. Là, l'heureuse alliance.

 

Sereinement

Prends la parole,

Souffle tel Éole.

Evidemment

Que l'on t'écoutera !

 


 

- - - - - - -

L'Eau

Suite N°4. Scènes pittoresques. Jules Massenet. Orchestre symphonique de Nouvelle-Zélande dirigé par Jean-Yves Ossonce.

Le poisson

19 février - 20 mars

 

Les grandes Flûtes se taisent,

Les Cors, leur coeur au Sol laissent.

Les Cordes, regards complices,

Pincent : elles sont malice...

Ô ! De bien belles diablesses.

Les grandes Flûtes se taisent.

 

Poisson !

À vous !

Entre nous !

Passion !

 

 

 

 

Le Cancer

21 juin - 22 juillet

 

Un jour, j'imagine

Pouvoir donner suite,

Oublier la fuite,

Être une héroïne.

 

Et, là, improviser

Avec légèreté

De Piano à Forte.

Cancer, apprivoiser

 

L'amour !

 

 

 

Le Scorpion

23 octobre - 21 novembre

 

La grandeur de l'homme

Vient de son aptitude,

Vient de son attitude

À vivre ses passions,

À vivre d'équations

Absurdes. À l'opium,

 

Renoncer. S'obstiner

S'enrichir. Se ruiner

Pour cette seule drogue :

L'amour.

 

Scorpion

Écoutons

Les Timbales

Les Cymbales

 

La grandeur de l'opium

Est la chute de l'homme ?

Scorpion 

Oublions

Ces divagations.

 

Éteins le jour

Allume la nuit

De ta flamme !

 

 


 

- - - - - - -

Le Feu

Devant la Madone. Jules Massenet. Piano : Aldo Ciccolini

Le Bélier

21 mars - 19 avril

 

Quatre bémols à la clef,

Si Mi La Ré dans l'ordre,

Ne jouons pas sur les mots.

Arrangeons ce désordre

Avant que tout ne s'étiole.

 

Bélier, laisse donc mourir,

Mourir ces ressentiments,

Ils ne sont que faiblesse.

Avec quelques compliments,

Tu rendras le sourire

 

À celui ou celle

Que tu désires.

 

 

 

Le lion

23 juillet - 22 août

 

Devant la Madone, des souvenirs de Rome.

Lion, un peu préoccupé; au loin, le regard

Se promène, se pose, triste, l'air hagard.

Aurais-tu à me faire quelques confessions ?

Demanderais-tu mon approbation ?

À moi Vénus, déesse des femmes et des hommes,

 

Du plaisir que tu prends ?

Du désir, tu surprends.

 

Chut...

 

Point d'orgue sur une pause...

 

 

 

 

Le Sagittaire

22 novembre - 21 décembre

 

Des noires pointées et accentuées,

Sur la partition sèment le trouble.

Les mesures, de croches sont ponctuées...

La pluie tombe et délave, dédouble...

Sagittaire, tu n'y comprends plus rien !

 

Laisse l'orage passer

Et les conflits s'effacer.

 

 

 

- - - - - - -

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog